MaPrimeRénov’: Tout savoir sur cette aide financière pour la rénovation énergétique

Face aux enjeux environnementaux et économiques, l’État français a mis en place une aide financière destinée à encourager les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Baptisée MaPrimeRénov’, cette subvention est accessible à tous les propriétaires occupants, sous certaines conditions. Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon complet de ce dispositif, ses bénéficiaires, les travaux éligibles et les démarches à suivre pour en bénéficier.

Qu’est-ce que MaPrimeRénov’ ?

Créée en janvier 2020, MaPrimeRénov’ est une aide financière de l’État destinée à soutenir les particuliers dans leurs projets de rénovation énergétique de leur résidence principale. Cette prime est issue de la fusion des dispositifs du CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) et des aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). L’objectif principal est de simplifier et d’uniformiser le système d’aides existant pour permettre aux ménages d’améliorer la performance énergétique de leur logement tout en réalisant des économies d’énergie.

Qui peut bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

Tous les propriétaires occupants, quels que soient leurs revenus, peuvent prétendre à cette aide financière, à condition que le logement concerné soit leur résidence principale et qu’il soit achevé depuis plus de deux ans. Les propriétaires bailleurs sont également éligibles depuis le 1er juillet 2021. Les copropriétés peuvent quant à elles bénéficier de l’aide pour la rénovation des parties communes.

Les montants accordés varient en fonction des ressources du foyer et du type de travaux réalisés. Le dispositif distingue quatre catégories de ménages : les très modestes, les modestes, les intermédiaires et les plus aisés. Les plafonds de ressources sont fixés par l’Anah et dépendent de la composition du foyer et de la localisation du logement.

Quels sont les travaux éligibles ?

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, les travaux envisagés doivent viser une amélioration significative de la performance énergétique du logement. Parmi les travaux éligibles figurent :

  • L’isolation thermique des combles, toitures, murs et planchers bas
  • Le remplacement des fenêtres simple vitrage par des fenêtres double vitrage
  • L’installation d’équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant aux énergies renouvelables (pompe à chaleur, chauffe-eau solaire…)
  • La pose d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux ou double flux

Il est important de noter que ces travaux doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE (Reconnu garant de l’environnement), garantissant la qualité des prestations et le respect des normes en vigueur.

Comment bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

La demande de MaPrimeRénov’ doit se faire en ligne, sur le site dédié : www.maprimerenov.gouv.fr. Avant d’entamer les travaux, il est impératif de créer un compte et de déposer une demande préalable en fournissant les informations relatives au logement et aux travaux envisagés. Une fois la demande validée, le bénéficiaire dispose d’un délai d’un an pour réaliser les travaux.

Après l’achèvement des travaux, il convient de transmettre au service gestionnaire les factures correspondantes et une attestation sur l’honneur confirmant la fin des travaux. Le paiement de l’aide se fait par virement bancaire dans un délai moyen de quatre mois après la validation du dossier complet.

Quelques conseils pour optimiser votre projet

Pour maximiser les chances de succès de votre projet de rénovation énergétique, voici quelques conseils à suivre :

  1. Faites réaliser un audit énergétique de votre logement pour identifier les travaux prioritaires et les sources potentielles d’économies d’énergie
  2. Sollicitez plusieurs devis auprès d’artisans RGE pour comparer les offres et choisir la solution la plus adaptée à votre situation
  3. Renseignez-vous sur les autres aides financières disponibles, telles que l’éco-prêt à taux zéro, les aides locales ou encore le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE)
  4. Ne négligez pas l’entretien et la maintenance des équipements installés pour garantir leur performance dans la durée

En suivant ces conseils et en vous appuyant sur le dispositif MaPrimeRénov’, vous pourrez ainsi réaliser des travaux de rénovation énergétique efficaces et rentables, tout en contribuant à la lutte contre le changement climatique.