La location immobilière saisonnière, une autre option pour louer votre bien

    La location saisonnière ne cesse de surprendre les vacanciers. Ce genre de location intéresse de plus en plus les personnes qui sont souvent en déplacement de court séjour ou en voyage d’affaires. Peu importe votre destination, c’est toujours une bonne alternative pour séjourner comme chez soi et au petit calme. Propriétaire ou locataire, vous pouvez louer votre logement en optant pour cette alternative à condition de respecter les réglementations en vigueur.

    La location saisonnière c’est quoi ?

    La location saisonnière ne s’adresse pas au grand public, elle cible un certain type de clientèle, les personnes désirant louer un bien immobilier pour une courte durée. Elles recherchent ce type de location pour passer des vacances en familles, pour vivre un week-end unique entre amis ou pour un voyage d’affaires. Pour  vos besoins en matière de location saisonnière, passez par une agence immobilière, les sites spécialisés ou les applications. Elle  est soumise à des réglementations strictes, mais lesquelles ?

    Les réglementations autour de la location saisonnière

    Dans le cadre d’une location immobilière saisonnière, quelques installations sont obligatoires pour mettre à la disposition des locataires un bien meublé :

    • Literie incluant couette et couverture.
    • Chambre avec rangements vêtements et chaussures.
    • Dispositif d’occultation et fenêtres dans les chambres à coucher.
    • Cuisine équipée : four ou four à micro-ondes ; plaques de cuisson ; ustensiles de cuisine ; réfrigérateur et congélateur ou un réfrigérateur doté d’un compartiment au minimum pour offrir une température inférieure ou égale à -6°C ; vaisselles ; étagères de rangement.
    • Tables et chaises.
    • Luminaires.
    • Matériel d’entretien ménager.

    Contrat, durée, montant du loyer et modalités de paiement

    Un contrat de location est aussi nécessaire dans le cadre d’une location immobilière de courte durée. Un contrat de location en bonne et due forme sera dressé en passant par une agence. Il recensera les différentes installations du logement meublé et fixera les modalités financières du bail de location. Si tout se passe via une plateforme, elle se portera responsable et signe le bail à la place du propriétaire. Si l’annonce l’a précisé, le bailleur pourra faire signer aussi aux locataires saisonniers un contrat de location et effectuer un état des lieux d’entrée et de sortie pour garantir le respect des installations.

    Le bail est fixé à 90 jours au maximum (non renouvelable), mais sa définition peut varier selon les cas. Quant au loyer, aucune loi ne fixe son montant dont  les propriétaires sont libres de le fixer comme bon leur semble. Le propriétaire peut-il demander le versement d’un acompte ? Oui il le peut, mais à condition de ne pas dépasser un quart du montant du loyer et ne pas être versé plus d’un mois avant l’arrivée dans le logement. Notons que quand la location se passe de particulier à particulier, aucune réglementation ne fixe le montant et les modalités des acomptes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *