Le financement immobilier sans apport personnel

    Ne disposant d’aucun apport personnel, acheter un bien immobilier est tout à fait acceptable chez certaines banques. Elles aident ces personnes à s’offrir un logement à condition d’en apporter de solide garantie dans le projet de financement immobilier.

    Prêt immobilier sans apport : quelles sont les conditions ?

    Généralement, les banques exigent un apport personnel venant de l’acheteur dans le cadre d’un prêt pour achat immobilier. Cette somme sert principalement à payer les différents frais liés au projet : frais de notaires, frais de dossier et autres. Son montant s’élève entre 10 et 15 %. Depuis quelques années, les banques ont changé les donnes en acceptant de financer totalement une acquisition immobilière jusqu’aux frais. Ce sont surtout les régions où le prix au m2 est moins élevé qui bénéficient de cette opportunité. Un emprunt sans apport peut vous coûter cher sur une longue période, car par rapport aux prêts habituels, des taux plus élevés sont appliqués par les établissements bancaires.

    L’emprunt immobilier sans apport est fait pour qui ?

    À condition d’avoir un dossier solide, le prêt immobilier sans apport est accordé au cas par cas. Cette facilité d’acquisition d’un bien immobilier concerne principalement trois catégories de clients dont :

    • Les jeunes actifs ou primo-accédants disposant d’un CDI.
    • Les investisseurs qui vont rembourser les échéances grâce aux revenus locatifs encaissés.
    • Les épargnants ne disposant d’aucune liquidité, mais qui ont toutefois accumulé un capital auquel ils ne veulent pas toucher pour des raisons fiscales. Dans le cas d’une assurance-vie par exemple, l’optimisation fiscale du fonds en euros n’est acquise qu’au bout de 8 ans. Si vous présentez votre contrat à la banque, il sera retenu comme garantie pendant la période d’endettement. L’apport initial est donc remplacé par cette délégation de créances.

    Comment obtenir un crédit immobilier sans apport ?

    Théoriquement, l’apport personnel atteste votre capacité d’épargne. Sans cette assurance, vous allez devoir vous plier à certaines conditions afin de rassurer la banque : avoir un emploi stable (CDI) ; avoir peu de crédits en cours ou aucun ; avoir aucun incident sur son compte bancaire depuis au moins 6 mois ; avoir un revenu qui vous permet de disposer d’un reste à vivre suffisant ; avoir devant vous une longue vie active ; ou disposer d’un éventuel surplus d’épargne sur l’un des placements commercialisés par la banque.

    Attention au taux d’intérêt plus élevé et aux autres conditions

    En contrepartie d’un prêt sans apport se cache un taux de prêt immobilier plus élevé. Pour arriver à négocier un meilleur taux et à avoir des conditions plus intéressantes, passer par un courtier en prêt immobilier est la meilleure solution qui se propose à vous. C’est auprès de ce professionnel que vous aurez la chance obtenir un bon taux et de bonnes conditions d’emprunt.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *