Quel genre de questions devrais-je poser avant d’acheter une maison?

    La plupart des acheteurs d’une première maison se lancent dans l’achat de leur première maison parce qu’ils sont tombés tête baissée amoureux de la maison. Avant de signer, il y a trois problèmes principaux que les acheteurs de maison devraient aborder dès le départ: le prix de l’offre, l’état de la maison et l’emplacement.

    État de la maison

    Renseignez-vous sur les estimations des réparations et ne faites pas d’hypothèses sur les coûts potentiels. Vous ne devez pas non plus supposer que vous pouvez déduire le coût des réparations prévues du prix de vente, car le prix peut déjà être ajusté pour ce facteur. Lors de la visite, n’hésitez pas à demander tous les certificats qui prouvent que la maison est aux normes. N’hésitez pas non plus à énumérer tout problème comme vitre cassée ou peinture qui craque. Si le propriétaire refuse de réparer, demander la déduction des travaux au prix d’achat.

    Emplacement de la maison

    L’emplacement a une incidence énorme sur le prix de vente, et vous ne voulez pas acheter une maison dans un mauvais emplacement, car la revendre sera difficile. Les zones rurales sont ainsi en général moins chères que les zones urbaines. Si la propriété se trouve aux alentours d’usines ou près d’une gare ou d’un aéroport aussi, son prix peut très vite baisser généralement à cause du bruit ou de la pollution. Il est donc primordial de toujours demander ce qui se trouve autour de la propriété, sa distance avec les services publics de base comme les écoles, les hôpitaux ou les supermarchés. Pour cela, n’hésitez pas à questionner le voisinage. Certains agents immobiliers peu scrupuleux peuvent vous cacher certains détails du quartier.

    Prix

    Les acheteurs de maison comparent souvent les prix de maisons similaires dans le quartier avant de choisir un prix. Mais ce prix peut être très loin de valeur réelle de la maison ou le prix qu’un acheteur devrait offrir.

    • Le prix des maisons similaires vendues dans le quartier est votre meilleur indicateur de valeur, car l’évaluateur de votre banque s’appuiera sur ces ventes comparables pour calculer la valeur. Votre agent peut obtenir pour vous une liste des propriétés récemment vendues.
    • Certaines maisons génèrent plusieurs offres et, dans ce cas, votre offre devra être très solide pour survivre à la concurrence. Ne vous éloignez pas d’une situation d’offre multiple, car la dernière offre soumise est souvent l’offre gagnante.
    • Vous pourriez être en mesure de négocier un rabais sur le prix si la maison est sur le marché depuis 90 jours ou plus. Tout cela dépend de l’immobilier local et les jours sur le marché. Par exemple, dans une zone rurale, une maison peut être en vente depuis plusieurs mois sans trouver acheteur.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *